Une décision accordant au dirigeant une rémunération contraire à l’intérêt social n’est pas nulle

Cass. com., 13 janvier 2021, n°18-21.860
En l’absence de violation de la loi, de fraude ou d’abus de majorité, la seule contrariété à l’intérêt social ne suffit pas pour annuler une décision des associés qui octroie une rémunération exceptionnelle à un dirigeant.

Les deux associés d’une société commerciale, dont l’un est par ailleurs le dirigeant, ont consenti une promesse de cession portant sur l’intégralité des titres de cette société à un acquéreur.
Peu avant la réalisation de la cession, les associés de la société réunis en assemblée générale ont décidé à l’unanimité d’octroyer au dirigeant deux primes exceptionnelles, représentant ensemble plus de 13 fois le résultat annuel de la société …


Les auteurs


Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques, mesurer l’audience de notre site internet ainsi que pour promouvoir notre service via les réseaux sociaux.
En savoir plus
Paramétrer les cookies
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques et mesurer l’audience de notre site internet ainsi que promouvoir notre service via les réseaux sociaux.
En savoir plus
Paramétrer les cookies
Accepter tous les cookies