Faut-il être accompagné – Et par qui ? – Pour traiter la crise de liquidité provoquée par le Covid-19 ?

Même en ayant recours au chômage partiel, le BFR résiduel de la période en cours doit être financé. Au déconfinement, il faudra également financer le BFR du redémarrage, mais souvent avec des comptes clients à zéro, des lignes de trésorerie tirées à 100%, un crédit fournisseur absent et des délais de paiement des clients et donneurs d’ordre toujours présents. Un certain nombre de dispositifs permettent de faire face à cette crise de liquidité (chômage partiel, reports fiscaux et sociaux, PGE, fonds de solidarité, prêt rebond, prêt atout, fonds de renforcement des PME, modification du droit des procédure collectives, etc.). 


Par l’équipe du département Entreprises en Difficulté de Simon Associés.
La Lettre du Restructuring Mars – Avril 2020 – Édition Spéciale Covid-19


Marie Robineau, avocate associée
Département Entreprises en Difficultés et Retournement

Emmanuel Drai, avocat associé
Département Entreprises en Difficultés et Retournement