L’employeur ne peut pas consulter la messagerie instantanée installée sur l’ordinateur professionnel d’un salarié

« Les échanges issus d’une messagerie personnelle instantanée (en l’espèce Messenger) installée sur l’ordinateur professionnel du salarié sont privés. L’employeur ne peut donc pas y accéder et se prévaloir de leur contenu à l’appui de son licenciement. »


Annaël Bashan, avocate
Département Social et Ressources Humaines